« Je n’ai rien contre le véganisme, mais il faudrait que ces gens arrêtent d’essayer de convaincre tout le monde. C’est une histoire de conviction personnelle. Mangez ce que vous voulez et ne faites chier personne. »

Ce genre de déclaration manque complètement ce qu’est le véganisme. C’est un peu comme dire « Je n’ai rien contre le meurtre, mais est-ce que les militant·e·s anti-meurtre pourraient se contenter de n’assassiner personne et de nous laisser faire ce que l’on veut ? ».

« Je n’ai rien contre les végan·e·s et le véganisme, mais c’est énervant cette supériorité morale qu’elles et ils affichent. »

On ne va pas se mentir, oui c’est vrai qu’il y a des personnes véganes comme ça. Oui, elles sont particulièrement énervantes.
Mais il faut aussi arrêter d’être hypocrite. La plupart des végan·e·s n’essayent pas d’afficher de « supériorité morale ». C’est *vous* qui vous sentez coupables, parce que vous n’arrivez pas à réconcilier le travail animal avec votre éthique.

Follow

@Sylvhem le truc est toujours le même, tu sais pas qui est vegan ou pas... Sauf quand cette personne affiche la dite supériorité, du coup j'imagine que les non-végétariens nee voient que ça

mais il y a aussi une dose de paranoia, ce qui fait que je suis toujours gêné quand je parle végé ou veganisme parce que j'ai pas envie que les gens se sentent attaqués, et... Chaque fois ils se sentent critiqués dans leur mode de vie

Sign in to participate in the conversation
Cornichon

cornichon.me is one server in the network