Follow

"Nous étions conturières de mère en fille, pensa prof de Miri. Et maintenant, je suis prof. Quelle déchéance ! Je ferai tout pour que Miri soit conturier comme ses parents"

Sur cette ferme résolution, prof de Miri se leva de son bureau
"N'était-ce point mon destin ? Mes parents m'ont nommé Prof de Miri"

Show thread

"regarde comme il dessine, s'exclama père de Miri en montrant un papier à sa femme. Penses-tu qu'il pourra reprendre l'atelier de conture ?"

"Serait ce l'élu dont parle la prophétie ?"

Show thread

"Oui, son taux de miri-chloriens semble le confirmer. Nous devons contacter Docteur De Miri, seul lui saura vers qui nous tourner."

"Pas par le téléphone, la ligne n'est pas sûre, chuchota mère de Miri en regardant son fils, assis en tailleur qui dessinait Macron"

Show thread

Depuis vingt ans déjà la conture était interdite dans tout le royaume. Les parents de Miri oeuvraient clandestinement, rendant quelques services aux plus démunis. Mais, jaloux de leur pouvoir, à tout moment un voisin peu scrupuleux pouvait les dénoncer. Prof de Miri décida de brûler la fiche de présentation de Miri
"Personne ne doit la voir, se dit-elle. Ton secret sera bien gardé"

Show thread

Cette nuit là, aux abords de la cité de Miri, un homme mystérieux avec un grand chapeau fut arrêté. Aucune alerte ne fut donné. L'homme tendit les mains pour se faire menotter. "Sans doute un fou, pensa un garde" mais l'homme aux longs cheveux souriait.

Show thread

Père de Miri s'éveilla au beau milieu de la nuit. Assis sur son lit, il semblait parler seul.

  • Que fais-tu là ? Chuchota-t-il. Ta présence ici nous met tous en danger

  • Je me devais de voir. Si ce qu'on raconte est vrai.

  • Qu'est-ce qu'on raconte dans ta contrée ?

  • On parle de conture. 

  • Tu n'aurais pas dû remettre les pieds ici. Demain, à l'aube, tu partiras.

L'homme au chapeau sourit dans son cachot.

Show thread
  • que fais-tu, demanda mère de Miri ?

  • rien. Un mauvais rêve. Rendors toi. Tu as raison, demain on contactera Docteur de Miri par voie pédestre.

Show thread

Miri, éveillé dans sa chambre, les yeux grand ouvert et aux aguets, pianotait sur son téléphone portable. Sans savoir ce qui pouvait bien se passer dans la chambre d'à côté, pourtant bien conscient que sa famille n'était pas des plus ordinaires.
Parfois, il ressentait le poids du secret. Alors il dessinait Macron. Chaque soir. Il dessinait Macron.

Show thread
  • Allez dépêche toi, on a rendez vous

Le miriveil n'indiquait pas 7 heures, la nuit fut courte.

  • Rendez-vous où, demanda Miri d'une voix ensommeillée ?

  • Juste... Dépêche toi.

Miri n'insista pas. Il était habitué aux silences qui suivaient ses questions.

Show thread

à peine sorti du lit, mal peigné pas lavé, Mère de Miri et Père de Miri l'embarquèrent d'un air inquiet dans leur voiture. Miri ressentait le stresse de la veille, qui déjà l'avait empêché de fermer l'oeil. Mais nulle feuille de papier, nul crayon à portée de main pour se détendre en dessinant Macron.

5 minutes plus tard, ils arrivèrent dans une maison blanche, isolée, non loin de la rivière de Miri, qui se jetait dans le fleuve de Miri. Père de Miri toqua à la porte. Une homme en blouse blanche leur fit signe de rentrer. Mère de Miri le pressa de suivre l'homme dans ce qui semblait être un cabinet de médecin.

  • Venez, asseyez-vous, proposa l'homme en montrant les sièges du cabinet. Bonjour Miri, te souviens tu de moi ?

  • Oui, vous êtes le Docteur De Miri

  • Bien, tu as bonne mémoire. Nous nous étions vus il y a cinq ans je crois.

Mère de Miri hocha la tête.

  • Hm. Dit-il. Tu as bien grandi, ça te fait quel âge ? Treize ans, c'est ça. Bien. Je vais m'entretenir un instant avec tes parents, reste là en attendant.

Docteur de Miri sorti et Miri resta seul dans la salle. Salle qui n'était rien d'autre qu'un cabinet ordinaire. Un bureau, un ordinateur, quelques posters, un diplôme, le serment d'hypocrite au mur et divers ustensiles dont une balance à aiguilles assez intrigante pour que Miri trouva un intérêt à jouer dessus.

  • Père de Miri, mère de Miri, je me doute que vous n'êtes pas là pour une consultation conventionnelle.

  • en effet, commença mère de Miri. Nous sommes là pour votre ancienne profession. Lorsque vous étiez Docteur en conture.

  • ne prononcez pas ces mots ici s'il vous plaît. Il se pourrait que vous ayez mal choisi votre moment. Voyez-vous, un homme a été arrêté hier soir

Père de Miri soupira

  • On ne doit pas vous voir ici, sinon ils feront immédiatement la connexion.
Show thread

suite de la miristoire, cw allusion violence

Il était 15 heures du matin lorsque Jean Michel Géolier pris la relève. Comme d'habitude, il commença sa morning routine par un café à l'étage, puis descendrait taquiner les quelques prisonniers, ferait les gros bras et menacerait de sa trique. Il ne pu empêcher un rictus en pensant à l'homme au chapeau arrêté la veille. On recevait rarement ce genre de visiteur, dans la Cité de Miri. Il se contenterait de lui faire peur, après tout, mieux valait le livrer peu amoché. Jean-Michel Géolier se doutait bien qu'il ne serait pas l'homme choisi pour le faire parler. Mais s'il pouvait en tirer quelque chose, peut-être lui accorderait-on une promotion alléchante. Il descendit, la trique dans ses mains fermes, sourire aux lèvres.

Quelle fut sa surprise, en arrivant en bas, de découvrir la porte de la cellule grande ouverte. L'homme au chapeau avait disparu.

Show thread

Suite de la miristoire

Docteur de Miri ouvrit la porte de son cabinet. Miri était calmement assis au bureau du docteur, crayon à la main, il dessinait.
"Qu'est-ce que tu dessines, là ? Demanda Docteur de Miri"
Miri souleva la feuille et lui montra. Docteur de Miri eu un mouvement de recul. Et lança un coup d'oeil à Mère de miri.
"Ce n'est pas la première fois, dit-elle.

  • c'est qui ? Demanda Miri, je le vois souvent dans mes cauchemars"

Docteur de Miri déglutit:
" Cet homme, on est peu nombreux à l'avoir déjà vu. On le connaît sous plusieurs nom. Le plus populaire d'entre eux est Macron, ce qui signifie en conturien ancien, le destructeur de mondes.

  • Mais c'est une légende, Miri. Tu as dû voir son image quelque part et ton cerveau l'a conservée, s'empressa d'ajouter sa mère."

Miri n'en était pas convaincu. Il ressentait quelque chose de profond pour ce visage, qui l'intriguait depuis longtemps. Le destructeur de mondes, disait-il. Oui. Ça correspondait parfaitement au mal qu'il ressentait. Pourquoi le dessiner ? Une manière d'extérioriser sa peur.

Show thread

Suite de la miristoire 13/n

"Il ne fait aucun doute, pour moi, que se manifestent en Miri des formes primitives de conture. Il lui faudra suivre un enseignement."

Mère de Miri secoua la tête.

"Nous ne pouvons prendre le risque, et nous ne semble que d'humble conturier. Notre don s'est manifesté que bien plus tard, pourrions nous maitriser le pouvoir de Miri ? Il est si jeune...

- Vous devez contacter la KCUF, L'illustre Conture union federation.

- Et le K, demanda Père de Miri.

- Juste un amateur de KDE, qui avait tendance à mettre son K partout, on n'en a pas fait un cas.

Miri haussa un sourcil.

- Je comprends, dit Père de Miri. Et comment prendre contact ?

- Ce ne sera pas facile, soupira Docteur de Miri. Je pense qu'il faudra vous rendre au duché de Laurène, où vit un homme plus à meme de comprendre ce qu'il se passe. J'ai étudié la conture, mais je ne l'ai pas pratiqué.

- N'est-ce pas dans ce duché que vit Charles le lys ? N'est-il pas décédé ?

- Charles le Lys Conture n'est pas mort, comme le laisse entendre la croyance populaire. Il s'est juste fait discret.

Show thread

@PhieLaidMignon je suppose que les De Miri sont une famille de nobles assez étendue ! Quelle coïncidence que leur nom de famille soit "Miri", comme notre héro !

@PhieLaidMignon Tonton Géolio,
qu'y a-t-il donc sous ton grand-cha-peau ?

c'est compliqué comme mot pour moi . @PhieLaidMignon Oui de ton postmachinchose 😀

Sign in to participate in the conversation
Cornichon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!