Follow

Je découvre dans une note de bas de page du blog de Lordon cet article pas trop long qui explique les grandes lignes du concept de municipalisme libertaire selon Bookchin : revue-ballast.fr/le-municipali

No blabla, droit au but.

taquinerie 

@mallabori Je dis ça, parce que les deux articles ballast sont dans mes à lire.

@LeNouvelEssai

@LeNouvelEssai @im Je suppose que ce qui me fait le plus tiquer dans l'article n° 1 c'est
« Travailler à son auto-dés­in­té­gra­tion ne suf­fi­ra pour­tant pas. Les pos­sé­dants et le régime cher­che­ront à entra­ver, par la force armée, l’extension du muni­ci­pa­lisme liber­taire ; rai­son pour laquelle chaque muni­ci­pa­li­té devra consti­tuer des milices armées8, non sans avoir dis­sous les corps de police et d’armée pré­sents sur son ter­ri­toire, en vue d’assurer la défense des citoyens et de la démo­cra­tie nais­sante […] »

Je ne vois tout simplement pas ça arriver dans un État moderne. Je pense qu'une milice de ce genre se ferait anéantir dès sa formation. L’État a tous les moyens nécessaires pour annihiler les tentatives paramilitaires (puisque c'est de ça dont on parle) et je ne vois pas pourquoi il s’en priverait.

Il me semble qu’Engels tirait déjà cette conclusion — que les armées modernes empêchent le succès de la révolution de rue — après la Commune de Paris. C'est pas pour l’argument d’autorité que je le dis, mais la mise en perspective me semble intéressante.

Sign in to participate in the conversation
Cornichon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!